Mûrir en Christ pour Hériter avec Le Pasteur Marcello Tunasi touchez sur l'image s'il vous plait

Rédigé le 05/08/2019
Marcello tunasi Ministries


ÉGLISE LA COMPASSION / LIMETE

4e Jour / 27 Matins de prière

Orateur : Pasteur Marcello Jérémie TUNASI

"Mûrir en Christ pour hériter" 
( Galates 4:1-8 )

L'épitre aux Galates est une lettre écrite aux habitants de la Galatie qui étaient appelés les celtes (les Galates). Ils n'étaient pas juifs, ils faisaient partie des nations païennes qui avaient toutefois cru en Christ. Ils avaient abandonné leurs pratiques païennes, quitté la loi pour pour croire en la grâce. 

Paul leur écrit lorsqu'il apprend que ces Galates, qui l'avaient si bien écouté, sont tentés d'obéir à des extrémistes judaïsants qui veulent associer la foi chrétienne à des pratiques païennes. Cela équivaudrait, pense Paul, à un retour en arrière, à une situation d'esclavage. Entre autre comme pratique, la circoncision physique qu'ils considéraient obligatoire pour toutes personnes, placée au-dessus de la circoncision du coeur (l'acceptation de Christ). Paul intervient dans cette lettre en mettant la grâce au-dessus de la loi. 

Prenant l'exemple du baptême aujourd'hui pour contextualiser ce texte, cela ressemble aux chrétiens, qui ayant été baptisé ici sur place à Kinshasa, renient, remettent en doute ce baptême au motif que le vraie baptême est celui qui se fait au Jourdain à Jérusalem. Un mélange entre le judaïsme et le christianisme.

Point besoin d'un lieu spécifique pour se faire baptiser, il est question de respecter les normes d'hygiènes, et d'avoir la personne essentielle et la plus importante, Jésus-Christ. Le lieu de prière importe peu aujourd'hui, tant que Jésus-Christ vit dans le cœur, il est possible de prier.

Aujourd'hui, beaucoup ont sacralisé des lieux de prières, montagnes, chambres de prières, maisons de prières, des endroits, non pas à négliger, seulement ils ne doivent pas être inéluctables, une obligation, un chemin contraignant pour prier, pour être exaucé. 

Pour croître dans la foi il faut s'exposer au soleil de la justice, Jésus-Christ. Tout chrétien avant d'entamer sa journée, avant de rentrer en contact avec les Hommes doit d'abord entrer en contact avec DIEU. Avant de parler, d'écouter les Hommes, doit commencer à écouter et parler à DIEU. Bref, sa journée doit commencer par l'adoration, la contemplation du soleil de la justice. 

Pour grandir, il faut veiller à l'environnement. Si nous voulons grandir, il faut respecter le principe de l'atmosphère. Nous ne grandissons pas spirituellement au hasard. "L'alimentation détermine la croissance." 

Nous pouvons désirer la croissance, mais si nous négligeons notre environment, ce que nous écoutons, nous ne pourrons grandir. Voilà pourquoi il ne faudrait pas se limiter à prier dans une Église qui est proche de sa maison au motif d'éviter de longs trajets, mais il faut prier dans une Église qui est proche de la Bible.

La nourriture de tout chrétien, la première est l'enseignement. Dormir pendant l'enseignement est une maladie spirituelle. Il y a une différence entre l'enseignement et la prédication.

La prédication est la proclamation, et l'enseignement nous dit comment il faut aimer toute la Bible et non préférer un des versets et sauter d'autres. Il y a aussi la méditation. Il faudrait parvenir à lire toute la Bible. C'est anormal pour un chrétien de trouver du plaisir, de l'importance et du temps à lire des livres d'histoire d'amour, des romans... mais trouve fatiguant de lire la Bible. Combien de chrétiens ont déjà lu toute la bible ?

Un autre problème est que les chrétiens lisent la Bible pêle mêle, sans profondeurs et concentrations. Il faudrait avoir un programme structuré de méditation.

Au départ, la Bible est d'une nourriture douce comme du lait, puis devient de la nourriture solide. Il y a un temps où Dieu nous donne le lait, où nous venons à Christ et on nous comprend, mais en grandissant, on ne peut plus suivre les mêmes sentiers et demeurer le même à la même étape.

Hébreux 5:11-14. Dans la Bible, il y a des choses difficiles qu'on ne peut comprendre. De fois la lenteur à comprendre est un signe d'immaturité si nous avons fait beaucoup d'années dans le Seigneur.

Les instructions revèlent le niveau de la maturité. Si Dieu te dit des choses basses, c'est que tu es bas, et si il te dit des choses hautes, c'est que tu es haut. 

Que DIEU vous bénisse


4