Le brisement, passage obligé pour le Chrétien avec Le Pasteur Jean Claude Safari touchez sur l'image s'il vous plait

Rédigé le 06/08/2019
Marcello tunasi Ministries


ÉGLISE LA COMPASSION / LIMETE

5e Jour / 27 Matins de prière

Orateur : Pasteur Jean-Claude Safari ( Église Parole du Salut/Gombe )

"Le brisement, passage obligé pour le Chrétien"

Psaumes 34.19. Psaumes 51.19.

Il n'existe pas de point d'atteinte à maturité sans brisement. Désirant la gloire, le succès, l'élévation, le passage par le brisement s'avère inéluctable, obligatoire pour tout celui ou celle qui aspire à son héritage.

Briser c'est mettre en pièce, c'est vaincre. 
Refuser le brisement c'est refuser la gloire de DIEU. Le brisement aide à demeurer dans l'humilité, il remet la gloire à DIEU. Le niveau de brisement détermine aussi le niveau de grâce, de bénédiction de l'Homme.

Chacun de nous a son niveau de brisement. Le brisement par lequel DIEU fait passer l'Homme est un brisement qui emmène jusqu'à maturité, et non jusqu'à la mort, car DIEU après le brisement veut accomplir ses projets dans la vie de cet Homme brisé. Jérémie 29.11.

Jean 12.24. Sans brisement il est impossible de porter du fruit, d'être une bonne graine. Comme tout arbre qui veut croître, il faut d'abord que la graine soit placée sous terre, subisse la force de la terre avant de pourvoir croître. Ainsi, l'Homme qui veut croître, devenir mûr et porter du fruit, il se doit aussi de subir des changements, des coups. 

Marc 14.3. Le vase cachait une bonne odeur, un bon parfum, il fallait le briser pour sortir le meilleur qui était dedans. Pour que le meilleur de l'Homme enfui au dedans de lui puisse paraître, il faut qu'il soit brisé dans sa chair. 

Job également est passé par le brisement. Il perdit tout, mais malgré cela, ne renie pas sa foi. La perte de ses biens n'a pas altéré son attitude face à DIEU. Contre vent et marré, il s'est accroché à DIEU. Le brisement ne doit pas être une occasion de renier DIEU, ne nous écarter de DIEU, mais bien au contraire, devrait être une occasion de nous rapprocher de DIEU. 

La consécration à DIEU n'est pas une immunité contre les épreuves, contre les combats, les souffrances, les difficultés. L'appel au ministère demande le brisement. 

Moïse eu un brisement particulier. Déjà, dès son enfance, abandonné, se retrouve sur une terre étrangère. Moïse, 40 ans de marche dans le désert. Pour une grande destinée il y a de grand brisement.

Par le brisement DIEU veut faire de l'Homme un vase d'or, et non un vase de terre. 

🔸Caractéristiques des vies non brisées 

1. Ils sont nés de nouveau, mais ne prient pas, n'ont pas des moments intimes avec DIEU.
2. Ils se focalisent sur leurs intérêts personnels.
3. Ils s'attendent à des récompenses après un service rendu.
4. Ils donnent difficilement leurs dîmes et le font en murmurant.
5. Ils acceptent difficilement les remarques constructives.
6. Ils pêchent quand ils ont en l'occasion.
7. Ils se rendent difficilement à l'Église.
8. Ils sont familiers au péché.
9. Ils sont egoïstes. 
10. Ils ne se culpabilisent pas après avoir péché.
11. Ils peuvent avoir des dons, mais ont un mauvais caractère. 
12. Ils calomnient, se vengent et medisent facilement.
13. Ils aiment être élevé et n'aiment pas l'élévation des autres. 
14. Ils s'autoprocclament pour être accepté.
15. Ils sont chrétiens avec les chrétiens, païens avec les païens.

🔸Comment DIEU brise-t-il ? 
Par des prières non exaucées, des échecs, des mauvaises prestations, des besoins non accomplis, par la maladie, des suspensions aux travails...

🔸Que faire dans le brisement ? Demander à DIEU la force de passer ce temps de brisement. Prier, jeûner. Aussi, être fidèle à l'Église, a sa communauté et ne pas s'apitoyer sur son sort. Il est aussi important de rechercher sa part de responsabilité.

🔸Résultats du brisement : l'Homme brisé devient un vase d'or, il dépend totalement de DIEU, il sert DIEU fidèlement. Le brisement ouvre des portes, allant de gloire en gloire.

Le brisement permet d'entrer en possession de son héritage. Il permet d'atteindre son plein épanouissement. 

Que DIEU nous bénisse.


11