Comment fêter dans le Seigneur avec Le Frère Josué Kayinda

Rédigé le 03/12/2019
Marcello tunasi Ministries


ÉGLISE LA COMPASSION/LIMETE

CULTE DES FAMILLES DU 1er DÉCEMBRE

" Comment fêter dans le Seigneur ! " (Osée 9.5-7)

Orateur : Pasteur Josué Kayinda

Il est important de fêter car DIEU donne une grande importance à la fête. Il est important de fêter, mais fêter dans le Seigneur, tout en donnant à DIEU sa gloire.

Il y a des jours solennels, et des jours de fêtes. Chaque jour a un comportement particulier qu'il faut adopter selon la circonstance.

Au temps d'Israël, la fête revêtait deux caractères; un caractère pour soi-même et un caractère du sacrifice pour DIEU. On ne prouvait pas fêter n'importe où, et à n'importe quel moment.

Trois choses importantes à retenir d'une fête :

1. Tout ce que le chrétien fait mérite d'être à l'honneur de DIEU. Jean. 9.31. Exode 13.6. Le caractère festif doit être un moment d'honneur à DIEU.

2. Nous ne devons pas perdre notre identité d'enfants de DIEU au nom d'une fausse notion d'équilibre.Tout ce qu'un enfant de DIEU fait, doit être influencé par le spirituel, par le Saint-Esprit.

La mauvaise conception de l'équilibre emmène les gens à mal s'habiller, à s'enivrer, à se pervertir pendant les fêtes. Certaines musiques traditionnelles, typiques et autres sont certes d'antan, héritage culturel, mais toutes ne rendent pas gloire à DIEU.

3. L'homme créé par DIEU doit toujours être conscient qu'il est enfant de DIEU, créé pour la gloire de DIEU. Esaie 43.7. Jacques 1.22-25. Cette mentalité doit être manifeste dans son comportement.

Cinq niveaux du procédé pour fêter dans le Seigneur :

1er niveau : honorer le Seigneur. Colossiens 1.16-18. DIEU doit être en tout le premier dans nos actions et activités. Habacuc 2.18-19. Dans toutes nos fêtes célébrées, DIEU doit être celui qui est au centre.

2ème niveau : rendre les autres heureux. Actes 20.34-35. Fêter dans le Seigneur est synonyme de bannir l'égoïsme, bannir une réjouissance centrée que sur soi-même. Hébreux 13.2. Fêter dans le Seigneur c'est savoir donner, offrir, partager avec son prochain. Le moment de fête est un moment de partage, de charité

3ème niveau : Pardonner aux autres. Luc 15.7. La fête au ciel s'organise chaque fois que DIEU pardonne un Homme. Matthieu 27.15. Il n'est pas sage de fêter alors que dans son coeur on n'a emprisonné des personnes que l'on refuse de pardonner. Les Hommes matures savent pardonner, les enfants refusent de pardonner.

2 Corinthiens 2.10-11. Le moment de fête est un moment durant lequel nous devons nous pardonner mutuellement afin de fêter non dans l'hypocrisie.

4ème niveau : Les actions de grâce. Colossiens 3.17. Le moment de fête est un moment de reconnaissance envers DIEU de sa paternité, de sa bienveillance, de son pouvoir sur nous. C'est le moment de reconnaissance où l'on est conscient que DIEU seul peut tout.

5ème niveau : avoir Jésus-Christ parmi ses invités. C'est fêter avec la mentalité que Christ est présent à la fête. Ceci nous met face à nos responsabilités et nos limites. Matthieu 28.20.

Jean 2.2-5. Jésus est la personne la plus importante dans une fête. La réussite d'une fête passe par la présence de Jésus-Christ.

Au moment de fête, savoir reconnaître son état, ne pas chercher à paraître, mais à être. Ne pas chercher à s'endetter pour paraître au luxe. Savoir faire avec les moyens à notre disposition. De s'habiller, du manger, de la décoration, tout doit être fait dans le contentement.

Fêter dans le Seigneur, c'est de ne pas fêter toutes les fêtes universelles, celles du moins qui ne sont pas chrétiennes.

À titre d'exemple, la Noël qui n'a aucun fondement biblique. On ne célèbre plus le Jésus enfant, car le Jésus enfant était né dans la chair qui devait être crucifié, celui qui est mort sur la croix. Ainsi, le Jésus bébé a été crucifié. On célèbre le Jésus ressuscité.